La fabrication du lait

De la ferme jusqu’à son arrivée en magasin, le lait de consommation bénéficie de techniques pointues et d’une attention de chaque instant. Ce produit 100% naturel ne subit quasiment aucune transformation !

Schéma de fabrication du lait

Le lait est un produit très peu transformé, 100% naturel.


Des contrôles tout au long de la chaîne

Le lait qui arrive à la laiterie subit systématiquement un certain nombre de tests dont celui de la recherche d’éventuels résidus d’antibiotiques. Si tel était le cas, malgré la gestion stricte de ce point à la ferme, le lait ne serait pas réceptionné à la laiterie et ferait alors l’objet d’une enquête approfondie pour identifier la source de contamination. Avec tous ces contrôles drastiques, il est ainsi  improbable de boire du lait avec des résidus d’antibiotiques.

Par ailleurs, le lait qui arrive à la laiterie est un produit sensible. S’il ne subissait aucun traitement, il deviendrait impropre à la consommation en moins de 2 jours.

L’apparition du conditionnement aseptique en emballage carton, couplé au traitement de stérilisation UHT (Ultra Haute Température) dans les années 60, a constitué une étape déterminante dans le développement de la filière du lait de consommation. 

Pour pouvoir proposer aux consommateurs des produits de longue conservation, les laits de consommation doivent faire l’objet de contrôles très pointus et être élaborés selon des process de fabrications contrôlés et maitrisés qui répondent à des normes européennes sanitaires très strictes.

Le lait est surveillé de très près par tous les intervenants de la filière pour que chacun puisse boire chaque jour son verre de lait en toute sécurité !


Agrément et certification

Selon la réglementation européenne, toutes les laiteries de France, en tant que transformateur de produits d’origine animale, doivent obtenir un agrément sanitaire délivré par le préfet de département.

Pour obtenir cet agrément, les professionnels doivent, dans un premier temps, préciser par écrit toutes les démarches mises en place pour garantir la sécurité sanitaire des produits qu’ils mettent sur le marché.

Ils détaillent ainsi leur « plan de maîtrise sanitaire » : bonnes pratiques d’hygiène, procédures de retrait/rappel en cas d’alerte sanitaire, système de traçabilité...
Ensuite, l’établissement reçoit la visite d’un inspecteur des services du ministère qui vérifie les locaux et les équipements, le bon fonctionnement du site et la bonne application sur le terrain du plan de maîtrise sanitaire. Si tous ces éléments sont satisfaisants, l’agrément est accordé.
En plus de ces éléments, chaque entreprise/société peut compléter sa démarche sanitaire par des certifications spécifiques selon ses activités, ses choix et ses clients.
Ces certifications permettent de valider une organisation interne conforme à des référentiels ou cahier des charges stricts et précis apportant des exigences complémentaires pour garantir la sécurité alimentaires des produits fabriqués.

fabrication_IPLC2

Ces référentiels comportent des exigences parmi les domaines suivants:

  • Management du système de la qualité
  • Responsabilité de la Direction
  • Management des ressources
  • Réalisation du produit
  • Mesures, analyses et amélioration

Chaque année, au minimum, une tierce partie indépendante, via un auditeur lui aussi certifié, réalise un audit de l’ensemble de l’entreprise afin de valider sa conformité au référentiel correspondant. Ce n’est qu’après cet examen de passage que la certification à ce référentiel est attribuée. 


Une traçabilité optimale

Conformément à la réglementation, tous les laits mis sur le marché doivent faire l’objet d’une traçabilité, c’est-à-dire d’une obligation pour le conditionneur de pouvoir retrouver tous les éléments constituant son produit.

Cette exigence est contrôlée dans le cadre de l’IPLC lors de ses audits annuels.

Le bilan montre que c'est en moins d’une heure que la quasi-totalité des laiteries adhérentes retrouvent tous les éléments de la traçabilité.


Comment visiter une laiterie ?

Et si vous alliez voir de vos propres yeux comment cela se passe à la laiterie ? 

fabrication_IPLC2bis

Cela fait maintenant trois ans que dans le cadre de la Journée Mondiale du lait (le 1er juin de chaque année), les industriels de la filière ouvrent leurs portes aux visiteurs pour une journée. De la traite des vaches à la mise en bouteille ou en brique des différents types de laits de consommation, les professionnels accompagnés d’éleveurs laitiers ont alors à cœur de faire visiter leur laiterie pour informer les consommateurs sur le lait qu’ils conditionnent. Ils répondent à toutes les questions des visiteurs sur l’ensemble de la filière et leur proposent des animations spécifiques et ludiques, accessibles aussi pour les enfants. Des dégustations sont également proposées !

Le programme des évènements est disponible environ deux mois avant le 1er juin à l’adresse suivante : www.journeemondialedulait.fr

Carte de la Journée mondiale du lait 2016

Laiteries ayant organisées une porte ouverte en 2016

Découvrez aussi
...
Les catégories de lait
En savoir +
Comment lire
un emballage
En savoir +